Home / A la une / Production agricole : l’intégration industrielle pour couvrir les déficits de la valorisation

Production agricole : l’intégration industrielle pour couvrir les déficits de la valorisation

La résorption du déficit en matière de valorisation de la production agricole nécessite la consolidation de l’intégration industrielle de l’agriculture marocaine, affirme une étude de la Direction des Études et des Prévisions Financières (DEPF). Depuis sa mise en œuvre, la stratégie agricole du Plan Maroc Vert (PMV) a impulsé une forte dynamique à l’offre de production agricole, dont la mobilisation est largement tributaire du degré d’intégration du secteur agricole avec les maillons en aval de la chaîne de valeur agroalimentaire, notamment, la transformation agroindustrielle.

Soulignant que le potentiel du secteur agroindustriel demeure insuffisamment exploité au Maroc au regard de l’essor de l’offre agricole, l’étude montre que le rapport entre la valeur ajoutée du secteur agroindustriel et celui agricole n’a été que de près de 0,3 en moyenne sur la période 2008-2014 contre environ 1,5 et 1,2 respectivement pour la France et l’Espagne.

Dans le but d’alimenter la réflexion sur la conception d’une nouvelle stratégie agricole davantage adaptée aux nouvelles contraintes et aux enjeux émergents, des leviers stratégiques ont été identifiés et structurés autour de 3 axes interdépendants :

La mobilisation à brève échéance du manque à gagner dû à la faible intégration de la filière agroindustrielle et à une diversification limitée des marchés à l’export, tout en favorisant l’intégration industrielle du secteur agricole et renforçant la compétitivité des exportations agroalimentaires ;

Le renforcement des capacités de résilience et d’adaptation de l’agriculture marocaine aux effets du changement climatique, par la consolidation de la durabilité du modèle de développement agricole, la réduction de la vulnérabilité des performances agricoles et la rationalisation de la consommation énergétique agricole ;

Le remplacement de la nouvelle stratégie agricole par des politiques publiques appropriées, à travers l’optimisation du soutien public accordé au secteur agricole ainsi que l’insertion de la politique agricole dans le cadre d’une stratégie de développement rural intégré.

Check Also

Al Karama : 6ème édition l’opération de nettoyage des abords de la source Aïn Soltane

La Société des Eaux Minérales Al Karama, filiale du Groupe Ynna Holding, renouvelle l’opération solidaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.