Home / A la une / Pour une agriculture plus résiliente, l’OCP lance le nouveau programme de semis direct

Pour une agriculture plus résiliente, l’OCP lance le nouveau programme de semis direct

Face aux changements climatiques, l’OCP a donné le coup d’envoi, le 9 octobre dernier dans la province de Sidi Kacem, de son nouveau programme de semis direct. Un programme qui est considéré comme un levier d’adaptation d’une agriculture plus résiliente face aux changements climatiques.

Ainsi, le dispositif « Al Moutmir itinérant » vient renforcer les initiatives similaires portées par d’autres partenaires (Ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, et des eaux et forêts, Université Mohammed VI Polytechnique, INRA), et vise à promouvoir des modèles territoriaux de transition agro-écologique de l’agriculture dans notre pays.

Plus de 2.000 agriculteurs et agricultrices vont bénéficier de ce programme au niveau de différentes régions du Royaume. Lancée en marge de la 5ème escale du dispositif « Al Moutmir itinérant », cette initiative intervient dans le cadre des efforts déployés par l’OCP en vue de contribuer à la promotion de mesures d’adaptation de l’agriculture marocaine aux changements climatiques via un développement agricole résilient.

Il est à signaler qu’en raison du changement climatique, il est nécessaire dès à présent de se pencher sur des modèles territoriaux de transition agro-écologique de l’agriculture qui puissent mettre à l’échelle des mesures variées et complémentaires d’adaptation.

Fer de lance de l’agriculture de conservation, le semis direct consiste à utiliser des semoirs adaptés avec zéro labour, préservant ainsi les sols, les stocks d’eau et la vie microbienne des sols. Le semis direct protège les sols contre l’érosion directe de l’eau et du vent grâce à une couverture protectrice de résidus. C’est aussi une des solutions d’adaptation des grandes cultures aux conditions de climat de plus en plus arides. La technique permet de sauvegarder l’eau de la parcelle : la structure du sol sous semis direct favorise une rétention supplémentaire de l’eau (de 5 à 10 %).

Le programme de semis direct d’OCP, lancé avec le concours de plusieurs associations et coopératives agricoles à l’échelle nationale, cible pour cette première phase plus de 2.000 agriculteurs et agricultrices pour une couverture de près de 10.500 ha de superficie cultivée pour la campagne 2019-2020. Plus de 35 semoirs seront mobilisés par OCP à cette fin.

Sur les 4.000 plateformes de démonstration lancées par OCP durant cette saison agricole, plus de 600 seront dédiées au semis direct. Un suivi quotidien, réalisé par des experts agronomes, permettra d’évaluer scientifiquement les résultats de l’opération.

Rappelons que l’objectif de l’initiative Al Moutmir est de soutenir considérablement cette lancée et accélérer ainsi l’adoption du semis direct à l’échelle nationale en tant que levier clé du nouveau modèle de transition agro-écologique de l’agriculture dans notre pays. Ciblant trois grandes familles de cultures (céréales et légumineuses, arboriculture et maraîchage), « Al Moutmir itinérant » place le digital au cœur de son dispositif.

Check Also

FAO Maroc : 39ème édition de la journée mondiale de l’alimentation (JMA)

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et ses États membres ont célébré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.