Produits de grande consommation : baisse des prix sur le marché et accentuation des contrôles

Partager sur :

La commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle des prix et de la qualité, a tenu une réunion le 6 avril dernier au siège du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration – Département des Affaires Générales et de la Gouvernance. Le but : faire le point sur la situation de l’approvisionnement, sur les niveaux des prix des produits de large consommation au niveau du marché national, ainsi que sur le bilan des interventions des commissions de contrôle. 

Sur la base des données présentées par les services de tous les départements ministériels concernés, la commission a relevé que les prix de la majorité des produits ont continué à enregistrer des baisses durant la semaine écoulée par rapport à la semaine précédente : tomate (-15%), oignon vert (-10%), pommes de terre (-6%), carottes (-5%), oignon sec (-4%) et poulet vivant (-6%). Il a été constaté également une stabilité des prix des légumineuses pour la deuxième semaine consécutive. 

Au niveau du contrôle des prix et de la qualité des produits alimentaires, les interventions des commissions mixtes provinciales et locales, durant la période allant du 1er mars au 5 avril derniers, ont concerné environ 40.000 points de vente en gros et au détail et des entrepôts de stockage. Elles ont conduit à la constatation de 973 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires. Ces infractions sont ventilées ainsi : 676 pour défaut d’affichage des prix, 174 pour non présentation de factures, 43 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, 62 pour hausses illicites de prix règlementés, 4 relatives au stockage clandestin, en plus de 14 infractions diverses. Les mesures règlementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants. 

Pour ce qui est de la qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, les commissions mixtes ont procédé à la saisie et à la destruction d’environ 55 tonnes de marchandises impropres à la consommation.


Partager sur :

Lire aussi

Entreprises du secteur privé : une opération de dépistage massif lancée en collaboration avec la CGEM

Partager sur : ©fernando zhiminaicela de Pixabay Dans le cadre participatif de gestion de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.