Unités industrielles de fruits rouges poursuivies en justice : la COMADER tire la sonnette d’alarme !

Partager sur :

©succo – Pixabay

Voilà une décision qui pourrait créer un dangereux précédent pour toutes les entreprises ayant continué à travailler pendant la pandémie de Covid-19… En effet, le Procureur du Roi du Tribunal de Première Instance de Souk Arbaa a décidé de poursuivre les dirigeants de trois unités industrielles de fruits rouges situées à Lalla Mimouna pour « des soupçons de violation des mesures sanitaires ». Pour la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER), cette décision « interpelle les professionnels du secteur agricole en général et du secteur des fruits rouges en particulier à plus d’un titre. »

La COMADER rappelle ainsi que les dirigeants des unités de production sont tous parfaitement conscients des risques liées au Covid-19 et prennent toutes les dispositions pour maintenir leurs entreprises indemnes de toute propagation. Or, « lexpérience que nous vivons actuellement, aussi bien à l’échelle nationale quau niveau international, montre que le risque zéro nexiste pas et que des foyers de contamination peuvent toujours apparaître malgré toutes les mesures sanitaires prises », souligne la Confédération.

La question se pose aussi de la responsabilité des dirigeants quant au comportement de leurs ouvriers en dehors des heures de travail. « Par ailleurs, faut-il comprendre qu’à chaque fois quun foyer Covid 19 sera détecté au sein dune entreprise, son dirigeant sera susceptible d’être traduit en justice ou bien sagit-il dune disposition réservée au secteur des fruits rouges ? », s’interroge la COMADER.

Compte-tenu des mesures sanitaires entreprises, ainsi que des performances économiques de la filière, la COMADER demande à surseoir à ces procédures judiciaires et permettre, dans le strict respect des mesures sanitaires, aux professionnels d’accéder à leurs fermes et à leurs unités de production afin de préparer la campagne export 2021, qui accuse déjà un retard important, et ce au profit de leurs concurrents du pourtour méditerranéen – qui eux aussi font face à la propagation du virus mais qui bénéficient du soutien de leurs autorités. « Tous nos espoirs reposent sur le principe que la raison lemporte sur lexcès. Nos producteurs sont avant tout des investisseurs patriotes, pas des coupables », conclut le communiqué.


Partager sur :

Lire aussi

Azura met le cap sur la valorisation des déchets en partenariat avec Suez

Partager sur : Le groupe Azura, spécialiste de la filière des fruits et légumes, annonce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.