UpM : l’engagement du Maroc en faveur de l’économie bleue réaffirmé

Partager sur :

À l’occasion de la deuxième conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée (UpM) sur l’économie bleue en Méditerranée, Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, a participé à cette visioconférence qui s’est déroulée sous la co-présidence de l’Union Européenne (UE) et du Royaume Hachémite de Jordanie, en présence du Secrétaire Général de l’UpM et du Commissaire européen à l’environnement, aux océans et à la Pêche ainsi que d’une quinzaine de Ministres de pays membres de l’UpM.

Lors de son allocution, M. Akhannouch a tenu à rappeler que le Royaume, sous la Haute Impulsion de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, montre à toutes les occasions un engagement sans faille pour l’économie bleue. D’ailleurs, le Maroc s’inscrit dans l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le Développement Durable et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, dont l’économie bleue est un pilier majeur. Par ailleurs, le Royaume est partie prenante dans plusieurs initiatives, notamment l’initiative WestMED pour le développement durable de l’économie bleue en Méditerranée occidentale, pour laquelle le département de la Pêche Maritime du Maroc est coordonnateur national et point focal national du projet de la planification spatiale maritime.

En outre, le Ministre a mis en avant les engagements et avancées du Royaume dans le cadre de l’économie bleue, notamment pour le secteur de la pêche, et ce en intégrant il y a plus d’une décennie la durabilité au cœur de sa stratégie sectorielle de la pêche « Halieutis ». Il a précisé dans ce sens que des moyens considérables ont été mis en œuvre depuis 2009 pour renforcer la recherche halieutique nationale, la mise en œuvre de plans d’aménagement des pêcheries, le contrôle des navires de pêche par VMS et la traçabilité des captures.

Il a par ailleurs indiqué qu’une action régionale globale, intégrée et inclusive est impérative pour la réussite d’une économie bleue. C’est dans cette optique que le Maroc a lancé durant la COP22, « l’initiative de la Ceinture Bleue » ayant pour objectifs de mettre en place des mécanismes de coopération et de mobilisation d’appuis techniques et financiers pour répondre simultanément aux défis du changement climatique, de la conservation des océans et d’un développement durable de la pêche et de l’aquaculture, éléments clés de la sécurité alimentaire en Afrique et dans le Monde.

Il est à rappeler que l’objectif de cette deuxième conférence de l’UpM était de renforcer le potentiel de l’économie bleue dans la région méditerranéenne, ainsi que d’améliorer la gouvernance maritime et de créer un environnement propice à la promotion de l’emploi, de l’innovation et des débouchés commerciaux fondés sur la connaissance grâce au développement de secteurs maritimes clés.


Partager sur :

Lire aussi

Prix de vente : l’huile flambe !

Partager sur : © Bruno /Germany – Pixabay Face à la récente hausse des prix …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.