« Apportez et recherchez l’innovation au salon, car Ipack-Ima sera un grand connecteur d’affaires » : entretien avec Valerio Soli, président d’Ipack Ima Srl.

Partager sur :

L’édition 2022 d’Ipack-Ima approche. Organisé à Milan, du 3 au 6 mai, l’événement marque le retour des exposants et des visiteurs, agissant comme un point de rencontre entre la demande et l’offre de technologies de transformation, les solutions et matériaux de conditionnement. Valerio Soli, président d’Ipack Ima Srl, nous parle des multiples significations d’une exposition qui réunit les différents acteurs d’une chaîne de production complexe. 

• Quatre ans après la dernière édition, et au regard des nombreux changements et évolutions des processus de production de l’industrie du secteur, que trouverons-nous de plus que par le passé à Ipack-Ima ?

Ipack-Ima sera le plus important salon de la transformation et du conditionnement à se tenir en présence en 2022 après longtemps ; un retour attendu et nécessaire pour le secteur. Je peux confirmer que, durant cette période, le secteur du conditionnement ne s’est jamais arrêté, avec un chiffre d’affaires total de 8 435 millions d’euros et une augmentation de 8 % par rapport à 2020 – selon les dernières données de l’UCIMA (Unione Costruttori Italiani Macchine Automatiche per il Confezionamento e l’Imballaggio – Union des constructeurs italiens de machines automatiques pour le conditionnement et l’emballage) – et, même dans les moments les plus difficiles, il a toujours été proche de ses clients. La capacité des entreprises à se réorganiser en termes de sécurité et flexibilité a permis la continuité de la production. Les entreprises ayant une vision du secteur basée sur la connectivité, la personnalisation, la numérisation, l’automatisation et le contrôle à distance ont été les plus valorisées. Cela se reflète dans les nombreuses solutions qui seront présentées au salon et qui proviennent d’une industrie qui a su interpréter les nouveaux défis de la meilleure façon possible.

• En entrant dans le fond de l’offre d’exposition… Pour quels secteurs et marchés avez-vous construit cette édition ? 

Ipack-Ima est un salon spécialisé dans les technologies de traitement et de conditionnement pour les secteurs alimentaire et non alimentaire, mais l’alimentaire et les boissons restent un marché primaire. Quatre communautés d’affaires sont consacrées au secteur, des pâtes et de la meunerie – l’industrie centrale de l’événement – aux aliments liquides et aux boissons – auxquels nous consacrerons un pavillon entier – aux aliments frais et aux plats préparés, ainsi qu’aux besoins technologiques de l’ensemble du monde de la confiserie. Ipack-Ima visera également le secteur non alimentaire, couvrant au maximum les secteurs pharmaceutique et nutritionnel, la beauté et les soins personnels, les produits chimiques et d’entretien de la maison, ainsi que les biens industriels et durables.

• De votre point de vue, comment évolue le monde du conditionnement, dont la vitesse de réaction aux contraintes imposées par la pandémie est emblématique ? 

2021 a été une année de grands changements pour l’ensemble du secteur du conditionnement. Les prix des matières premières, qui ont atteint un niveau sans précédent, et les pénuries de composants ont créé des défis inattendus. Cependant, ce fut aussi une année pleine d’opportunités. La capacité des emballages à préserver le goût, la saveur et l’intégrité des produits, même sur de longues périodes, a été redécouverte. Notamment, la sécurité que le conditionnement garantit pour éviter une éventuelle contamination lors de la manipulation a été saluée. Les développements liés à la durabilité deviennent également une préoccupation majeure pour l’industrie et principalement pour les fabricants de matériaux qui ont investi massivement dans la recherche et le développement écologiques, répondant ainsi aux engagements des propriétaires de marques en faveur de l’économie circulaire. Autant de sujets qui sont devenus incontournables en matière de conditionnement et qui seront pleinement développés à Ipack-Ima.

• Une attention particulière sera précisément accordée aux matériaux d’emballage, qui sont en mesure de répondre aux exigences de durabilité et de rationalisation de la production : comment seront-ils mis en valeur ? 

Nous consacrerons une grande attention aux matériaux d’emballage, qui seront très présents à l’événement avec plus de 200 entreprises actives dans ce segment. Ipack-Mat est la marque d’Ipack-Ima qui permettra d’identifier facilement ces entreprises proposant des matériaux innovants et écologiques dans une zone spéciale du hall 5. La question de l’emballage est constamment confrontée à celle de la sécurité et de la conservation des produits, à laquelle Ipack-Ima, en collaboration avec l’Institut italien de l’emballage, consacre l’espace spécial Ipack-Ima Lab, qui s’intéresse aux laboratoires de recherche, aux instituts de certification et aux centres spécialisés dans les normes de conformité MOCA. Nous accueillerons également le forum international « Packaging Speaks Green », organisé par Pack-Media avec le soutien de l’UCIMA et axé sur la durabilité de la chaîne d’approvisionnement du conditionnement.

• Pharmintech se déroulera dans le cadre d’Ipack-Ima. Quelle sera la valeur ajoutée de cette synergie ?

L’une des nouveautés est l’accent mis par Ipack-Ima sur le secteur chimique et pharmaceutique. Le partenariat avec Pharmintech nous permettra de tirer le meilleur parti des technologies et des solutions pour ce secteur. Les deux événements seront ainsi réunis en une exposition unique, expression d’une synergie fondée sur la demande de technologies de transformation et de conditionnement, une grande valeur ajoutée pour les exposants et les visiteurs. En 2022, Milan deviendra donc le point de rencontre des plus importants acteurs mondiaux de l’industrie des sciences de la vie : des produits pharmaceutiques à ceux parapharmaceutiques, des produits nutraceutiques aux cosmétiques, des dispositifs médicaux aux biotechnologies. La disposition a été conçue pour amplifier les opportunités d’affaires pour les trois communautés pharmaceutique et nutritionnel, beauté et soins personnels et chimique et entretien de la maison qui seront situées dans le hall 2, dans le but de renforcer l’identité de Pharmintech et de stimuler les synergies entre les segments d’exposition représentant l’avantage compétitif d’IPACK-IMA.

• Il n’y a pas que du conditionnement à Ipack-Ima. Quels autres secteurs de produits seront représentés ? 

Les solutions de conditionnement les plus innovantes ne seront en effet pas les seules à être exposées à Ipack-Ima : les technologies de transformation y occuperont également une place de plus en plus importante. Les visiteurs y trouveront des solutions de pointe, qu’il s’agisse de machines de pétrissage, de systèmes de pesage, d’équipements de mouture, de nettoyage et de stockage des farines, de systèmes de cuisson industriels pour les produits de boulangerie et autres produits alimentaires, d’équipements de dosage et de pressage, de machines pour le traitement de haute qualité de produits liquides et pâteux tels que crèmes, gels, baumes, dentifrices et autres produits de l’industrie cosmétique. Nous faisons également place aux technologies liées aux systèmes de manutention sur les lignes de traitement et de conditionnement, pour l’optimisation du transport interne et des processus de production. Les technologies de codage et de suivi, les solutions de fin de ligne et d’emballage de protection applicables à tous les secteurs de production complètent l’offre de l’exposition. 

• Quelles sont vos attentes, notamment en termes de public et d’acheteurs étrangers entrants ? Quels seront les avantages pour les visiteurs du projet « myipackima », sur lequel vous misez tant ? 

Nous travaillons sur l’arrivée d’acheteurs étrangers soigneusement profilés, un thème sur lequel notre plateforme s’est toujours concentrée, et nous sommes donc très confiants, grâce également à une amélioration de la situation sanitaire mondiale. Notre association UCIMA fournit également un gros effort dans ce sens : grâce aux bonnes relations que nous entretenons avec l’ITA – Italian Trade Agency (Agence italienne du commerce) – nous pourrons accueillir à Ipack-Ima des professionnels sélectionnés dans de nombreux marchés cibles intéressés par nos technologies. De plus, Ipack-Ima offre à ses professionnels de nouvelles opportunités de réseautage numérique, grâce à « MYipackima », la plateforme innovante de mise en relation qui permet aux exposants et aux acheteurs de se profiler et de trouver le bon interlocuteur avec qui parler et développer de nouvelles affaires avant, pendant et après le salon. Je peux dire avec fierté qu’à ce jour, avec plus de 1 000 exposants, Ipack-Ima offre un panorama technologique réellement attrayant et complet, avec des innovations et des avant-premières des futures tendances de production et un calendrier riche d’événements spécialisés. 

• Comment évolue « The Innovation Alliance », le format créé en 2018 qui marque la collaboration entre Fiera Milano, les organisateurs d’événements individuels et les associations professionnelles ? 

Le grand projet « The Innovation Alliance », après ses débuts réussis lors de la dernière édition, verra à nouveau Ipack-Ima en 2022 en tant que protagoniste en conjonction avec d’autres expositions dédiées à la mécanique instrumentale : Intralogistica Italia, axée sur la manutention des marchandises et la gestion des entrepôts, Print4All, consacrée aux technologies d’impression et de conversion industrielles, et la première édition de Greenplast, axée sur la chaîne d’approvisionnement en plastique et en caoutchouc avec un accent sur la durabilité environnementale, l’efficacité énergétique et l’économie circulaire. 

• Compte tenu de l’évolution positive de la situation en matière de pandémie, quelles mesures envisagez-vous pour assurer le succès de la manifestation en présence ?

Ipack-Ima est un événement incontournable pour les entreprises qui souhaitent présenter en avant-première leurs innovations technologiques aux industries désireuses de découvrir, d’apprendre et de développer de nouvelles relations commerciales. Le déroulement en présence est garanti par des protocoles qui ont été largement testés à plusieurs reprises lors de la reprise de l’activité des salons en 2020 et 2021. En Italie, et à Fiera Milano en particulier, ce sont désormais des normes qui ont prouvé leur efficacité pour assurer la sécurité des exposants, des journalistes et des acheteurs qui affluent vers les halls du parc des expositions. En outre, les mesures gouvernementales en Italie ont considérablement assoupli les restrictions concernant la visite des salons internationaux.

Je conclus par un message à tous les exposants et visiteurs : apportez et recherchez l’innovation au salon, car IPACK-IMA est le bon endroit et le bon moment. Ipack-Ima est en effet un incubateur d’idées et, surtout, un grand connecteur d’affaires.


Partager sur :

Lire aussi

La BEI, Banque du climat, appuie le Crédit Agricole du Maroc dans l’évaluation des opportunités et des risques climatiques

Partager sur : Anna Barone, représentante de la BEI au Maroc, et Noureddine Boutayeb, président …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.