Six nouvelles variétés de céréales résilientes à la sècheresse présentée par l’ICARDA et ses partenaires

Partager sur :

Le Centre international pour la recherche agricole dans les régions arides (ICARDA) a organisé, le 16 mars 2023, un événement afin de présenter de nouvelles variétés de céréales tolérantes à la sécheresse.

Ce travail est le fruit d’une collaboration entre l’ICARDA, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et l’entreprise semencière Benchaib semences, dans le cadre d’un projet nommé DIIVA-PR, fondé par le Crop Trust et coordonné par l’ICARDA.  Ainsi, six nouvelles variétés de blé dur et d’orge capables de résister aux épisodes de sécheresse de plus en plus sévères dont souffre le pays ont été présentées lors de cette conférence.

Bientôt disponibles pour la culture dans tout le pays, ces trois nouvelles variétés de blé dur et trois nouvelles variétés d’orge ont répondu aux attentes conjointes des scientifiques et des agriculteurs, et ont été inscrites au catalogue national des semences.

Ainsi, les trois variétés de blé dur sont Nachit, Jabal et Jawahir. Nachit a été délivrée par l’INRA en 2017. C’est une variété dérivée d’un Farro (amidonnier) sauvage originaire de Syrie adaptée aux plateaux du Nord du Maroc et aux zones irriguées de Beni Mellal. Quant à la variété Jabal, elle a été délivrée par Benchaib Semences en 2021 et est idéale pour les sols peu profonds des montagnes de l’Atlas et les régions du Sud. Pour ce qui est de Jawahir, il s’agit d’une variété de l’INRA parfaitement appropriée pour la région de Settat-Safi. Concernent l’orge, les trois variétés présentées sont Chiffa, Assiya et Khnata.

Notons que ces variétés proviennent d’un travail de plus de dix ans de recherche, utilisant les ressources génétiques de grains ancestraux, collectés et conservés dans la banque de gènes d’ICARDA à Rabat.


Partager sur :

Lire aussi

L’OCP et l’USAID s’allient pour renforcer l’agriculture africaine

Partager sur : Lors de sa visite à l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguerir le …

One comment

  1. Bonjour

    Est ce que ces variétés répondent aux exigences des industries de transformation ? A ma connaissance la variété Nachit présente une insiffusance au niveau de l’indice de jaune. Ce paramètre de qualité est très important pour l’industrie meunière et semouliere. Selon des études faites par la Fédération Nationale de la Minoterie,toutes les variétés de blé dur marocaine ont des indices de jaune inférieure à celui des blés durs importés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *