La BERD soutient la transition du Maroc vers une économie privée et durable

Partager sur :

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) a approuvé sa stratégie pays pour le Maroc sur la période 2024-2029, en alignement étroit avec le gouvernement marocain. Cette stratégie se concentre sur trois priorités : promouvoir une économie davantage tirée par le secteur privé, renforcer la cohésion sociale et réduire les disparités régionales pour une croissance plus inclusive, et accélérer la transition vers une économie verte à travers des initiatives durables en matière d’énergie, d’eau et d’infrastructure.

Antoine Sallé de Chou, chef de la BERD pour le Maroc, souligne l’importance de cette nouvelle stratégie comme un guide pour les investissements et le dialogue politique futurs, visant à stimuler une croissance économique inclusive et durable au Maroc.

La stratégie soutient la transition du Maroc vers une économie axée sur l’investissement privé, en s’appuyant sur le Nouveau Modèle de Développement. La BERD mobilisera ses outils financiers et ses initiatives consultatives pour intégrer davantage les entreprises marocaines et les PME dans les chaînes de valeur mondiales, développer les marchés de capitaux, promouvoir l’intégration régionale et renforcer la position du Maroc comme porte d’entrée vers l’Afrique. Elle appuiera également la réforme globale des entreprises publiques et l’expansion des partenariats public-privé prometteurs.

L’attention est particulièrement portée à la distribution équitable de la croissance, visant à améliorer l’inclusion économique des femmes et des jeunes. La Banque œuvrera à faciliter l’accès au financement et aux conseils pour ces groupes, à réduire les inadéquations de compétences, à atténuer les disparités régionales et à soutenir les infrastructures et opportunités économiques dans les régions touchées par le séisme du 8 septembre 2023.

La stratégie vise également à accélérer la transition vers une économie verte, capitalisant sur la dynamique positive du pays. Face à la nécessité de gérer efficacement les ressources en eau, la BERD cherchera à financer et promouvoir des projets d’eau qui favorisent la conservation, améliorent la gestion de l’eau et abordent la question de la pénurie. La transition énergétique, l’intensification des énergies renouvelables et les mesures d’adaptation au changement climatique sont d’autres domaines où le Maroc sera encouragé dans sa marche vers la neutralité carbone.

Au cours de la période stratégique précédente, la Banque a investi 1,6 milliard d’euros pour exploiter le potentiel entrepreneurial du Maroc, 730 millions d’euros dans des projets d’infrastructure clés, 700 millions d’euros pour la durabilité et la commercialisation des services publics et des infrastructures, et 100 millions d’euros pour le développement des marchés de capitaux.

La nouvelle stratégie pays, approuvée après une période de consultation approfondie et reflétant les retours des actionnaires, des autorités marocaines, du secteur privé et de la société civile, témoigne de l’engagement continu de la BERD envers le développement du Maroc, membre fondateur de la Banque, où elle a investi plus de 4,5 milliards d’euros dans 102 projets depuis 2012.


Partager sur :

Lire aussi

SIAM 2024 : Meknès accueille la conférence ministérielle sur l’Adaptation de l’Agriculture Africaine

Partager sur : Meknès a accueilli le 22 avril 2024, les travaux de la 4ème réunion …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *