Home / A la une / Indice de l’intégration régionale africaine : conclusions de l’année 2019

Indice de l’intégration régionale africaine : conclusions de l’année 2019

La Zone de Libre-Échange Continentale africaine (ZLEC) constitue une étape majeure pour l’Afrique. D’autant que les conclusions préliminaires de l’Indice de l’intégration régionale africaine 2019, créé pour évaluer la situation de l’intégration économique des pays africains, et publié le 23 mars lors la Conférence des ministres qui se déroulait au Maroc, indiquent que l’intégration régionale en Afrique demeure faible.

Les conclusions révèlent en effet que la Communauté de développement d’Afrique australe est la région la plus intégrée en matière de commerce, l’Afrique du Sud étant le pays le plus intégré du continent. En outre, dans les 5 secteurs analysés (intégration du commerce, infrastructures régionales, intégration productive, libre circulation des personnes et intégration macroéconomique), l’Afrique du Sud arrive en tête du classement, tandis que le Sud Soudan est le pays le moins intégré en raison de ses mauvaises performances en matière d’infrastructures régionales et d’intégration financière.

Selon Leila Mokadem, Directrice pays et représentante-résidente au Maroc pour la Banque Africaine de Développement, malgré l’immense soutien politique dont bénéficie la ZLEC, de nombreux défis seront à surmonter lors de sa mise en œuvre, pour faire passer le commerce intra-africain, estimé entre 15% et 18 % aujourd’hui, à 25 % d’ici à 2023. L’indice final et le Rapport associé sur l’évaluation de l’intégration régionale en Afrique IX seront publiés ultérieurement cette année.

Check Also

Concours StarPack 2019 : le Maroc se distingue pour la quatrième année consécutive

Les étudiants d’Art’Com Sup, première école de Design au Maroc, ont participé avec brio à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.