Foodeals : la start-up marocaine qui veut lutter contre le gaspillage alimentaire

Partager sur :

Créée début 2020 et accompagnée par le programme « 212 Founders » de CDG Invest, Foodeals est une application mobile gratuite permettant aux utilisateurs de bénéficier de bonnes affaires auprès des restaurants, boulangeries, pâtisseries et hôtels partenaires. L’objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire au Maroc, mais aussi à terme sur toute la région Moyen-Orient et Afrique, et de manger mieux en dépensant moins.

Se basant sur le principe de l’économie circulaire, la start-up fassie propose aux utilisateurs de se géolocaliser afin de détecter les commerces de proximité proposant des promotions ou les produits invendus du jour. Ce fonctionnement est gagnant pour tous : le consommateur fait une économie entre 30 et 90%, le commerçant transforme son manque à gagner en chiffre d’affaires tout en améliorant sa visibilité, et Foodeals touche une commission sur les transactions. Bref, une solution qui répond à plusieurs problèmes : le taux élevé de gaspillage chez les professionnels de l’alimentation, le faible pouvoir d’achat de la classe moyenne et l’impact du Covid-19 sur l’économie en général.

Fonctionnant déjà sur Fès avec une dizaine de commerces pilotes, Foodeals a pour ambition de s’implanter prochainement sur les autres grandes villes du Royaume. La start-up compte également élargir son activité vers le BtoB en mettant en contact les grandes surfaces et les agro-industriels d’une part avec les ONG ayant des besoins quotidiens en produits alimentaires d’autre part : les premiers pourraient réduire leur gaspillage en faisant des dons aux seconds. Une réunion de travail a ainsi eu lieu récemment avec une importante association pour déterminer le modèle de fonctionnement avec les grandes surfaces. « Potentiellement, cette association sera notre interlocuteur associatif unique. Toutes les transactions seront sur notre application : les grandes surfaces vont poster leurs offres de produits invendus et dont la DLC est très proche (entre J-3 et J-1), puis les associations inscrites peuvent commander », nous explique Yassine Bentaleb, Chief Business Officer de Foodeals. L’association en question dispose déjà d’un bon réseau d’industriels et enseignes partenaires, qui ont marqué leur intérêt pour la solution Foodeals.


Partager sur :

Lire aussi

Suspension de la reconnaissance de la Fimabio : désaccords majeurs dans la famille du bio !

Partager sur : © Hans Braxmeier – Pixabay Le 25 décembre 2020, le Ministère de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.