Inauguration du nouvel abattoir régional de Rabat Salé Skhirat Témara

Partager sur :

La commune de Bouknadel a enregistré une avancée significative dans le secteur agroalimentaire avec l’inauguration du nouvel abattoir régional de Rabat Salé Skhirat Témara. Ce projet, d’un coût total de 267 millions de dirhams, couvre une superficie de 4 hectares et s’intègre dans le Plan Agricole Régional de la stratégie Génération Green. Cette initiative est le fruit d’une collaboration étroite entre le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural, et des Eaux et Forêts, les autorités locales et divers partenaires institutionnels.

Le ministre, M. Mohammed Sadiki, en présence du Wali de la région Rabat-Salé-Kénitra et d’autres personnalités, a souligné l’importance de ce nouvel établissement qui vise à améliorer les standards de traitement et de commercialisation des viandes rouges et autres produits animaux. « Ce projet traduit l’implication et l’engagement des autorités locales et des partenaires institutionnels à soutenir le développement économique et agricole des Préfectures de Rabat, Salé et Skhirat Témara »,  a-t-il déclaré lors de l’événement.

La capacité de traitement de l’abattoir est estimée à 30 000 tonnes annuelles, avec des installations de pointe incluant des chambres froides, des zones de stabulation, des chaînes d’abattage modernes, et une station innovante pour le traitement du sang. De plus, l’abattoir intègre un système numérique pour le suivi et l’identification du cheptel, assurant la conformité avec les normes de l’Office National de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).

Le ministre a également mis en lumière les objectifs à long terme de la stratégie Génération Green, qui prévoit la production de 100 000 tonnes de viandes rouges par an d’ici 2030, ainsi que la création de cinq abattoirs agréés et six marchés à bestiaux modèles. Ces initiatives visent à améliorer le contrôle et l’intégration de la chaîne de production, du producteur au consommateur, en partenariat avec le Ministère de l’Intérieur et la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR).

Cet investissement majeur dans l’infrastructure agroalimentaire régionale répond non seulement aux exigences sanitaires modernes mais aussi soutient le développement économique et l’emploi dans la région, contribuant ainsi à une gestion plus durable et sécurisée des ressources alimentaires du Maroc.


Partager sur :

Lire aussi

L’OCP et l’USAID s’allient pour renforcer l’agriculture africaine

Partager sur : Lors de sa visite à l’Université Mohammed VI Polytechnique à Benguerir le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *