CFCIM : une rencontre sur la relance de l’activité économique et 4 ateliers thématiques

Partager sur :

Intervention de Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique.

Le 17 juillet, l’Ambassade de France au Maroc a organisé, en partenariat avec la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), une rencontre sur la relance de l’activité économique. À travers des conférences et ateliers thématiques animés par des experts, la rencontre a analysé l’impact et les enjeux de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur les différents secteurs afin de proposer des solutions concrètes pour assurer la relance économique du Royaume. L’événement, qui s’est tenu en comité restreint dans les locaux de la CFCIM à Casablanca, a été retransmis en ligne sous forme de visioconférence accessible à l’ensemble de ses entreprises adhérentes. Plusieurs secteurs porteurs ont été identifiés et ont fait l’objet de 4 ateliers thématiques : pharmacie et hygiène, agroalimentaire, digital et cybersécurité, et textile.

Fière du niveau de compétences et d’innovation de son pays, Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique, a répondu présent à cette rencontre pour rappeler l’importance de la pandémie actuelle et la force du tissu économique marocain. « Je crois sincèrement que nous devons redoubler la vigilance, et être encore plus attentifs afin de traverser cette pandémie », déclare-t-il. Dans le même contexte, Jean-Pascal Darriet, Président de la CFCIM, pense que les grands écosystèmes marocains qui participent de façon exemplaire au développement économique du Maroc, porteront sans doute une partie de la relance économique.

Atelier sur l’agroalimentaire avec, de g. à dr. :  Yann Lebeau, Jean-Marie Coquant, Frédéric Failleres et Abdelmounim El Eulj.

Lors de l’atelier portant sur le secteur agroalimentaire, 4 intervenants ont discuté l’état du secteur au sein de la crise actuelle. Il s’agit de Yann Lebeau, Chef de Mission Maghreb-Afrique à France Export Céréales, Abdelmounim El Eulj, Président de la FENAGRI, Frédéric Failleres, Directeur Général de Maïssadour Maroc, et Jean-Marie Coquant, Directeur Général de Labomag. L’atelier a mis en lumière la dynamique du secteur agroalimentaire marocain et a rappelé l’importance de l’agriculture dans l’économie marocaine, en plus du rôle du Plan Maroc Vert dans le développement des exportations.

D’un côté, M. Lebeau a discuté les difficultés de la campagne céréalière précédente. En matière d’exportations, il a insisté sur l’efficacité des autorités potières, de la douane et des contrôles phytosanitaires dans le cadre de la crise sanitaire. De son côté, M. El Eulj a évoqué la problématique de la sécheresse au pays. Par ailleurs, M. Failleres a rappelé les directives de la ligne de financement supportée par l’Ambassade de France, permettant d’acheter de la technologie française avec un financement à 2% sur la totalité du crédit avec une contre garantie forte. Enfin, M. Coquant a mis en avant la nécessité de transformer et valoriser les produits alimentaires pour profiter des éventuelles opportunités du marché. « Il sagit maintenant de transformer ces produits pour avoir plus de valeur ajoutée », indique-t-il.


Partager sur :

Lire aussi

Industrie agroalimentaire : une performance globale remarquable et des perspectives de développement d’avenir prometteuses

Partager sur : De g. à dr. : Mohamed Fikrat, PDG de Cosumar, Saïd Mouline, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.