Nestlé Maroc : ouverture d’une station solaire privée à El Jadida

Partager sur :

Dans le cadre de sa stratégie consistant en la réduction de la moitié de ses émissions de CO2 à l’horizon 2030 et à l’atteinte d’un objectif de zéro émission nette d’ici 2050, la multinationale suisse vient d’inaugurer la première station solaire privée de la ville d’El Jadida, qui se veut être la troisième de Nestlé dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, après celles de Dubaï et de Jordanie. Installée sur un terrain de 7000 mètres carrés qui jouxte l’usine de la société, la station solaire exploite quelques 2.600 panneaux photovoltaïques, produit 1,7 GWh d’électricité par an, et élimine l’émission de plus d’un million de kilogrammes de CO2 chaque année.

L’inauguration de cette station a été marquée par la présence de Aziz Rabbah, Ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, de Mohammed El Guerrouj, Gouverneur de la Province d’El Jadida, de Son Excellence Guillaume Scheurer, Ambassadeur de Suisse au Maroc, de Rémy Ejel, Chairman et CEO de Nestlé Moyen-Orient et Afrique du Nord, et de Imane Zaoui, Directrice Générale de Nestlé Maroc.

À cet effet, M. Rabbah a déclaré que : « la station solaire Nestlé dEl Jadida représente une contribution à la stratégie énergétique nationale qui vise à produire, à lhorizon 2030, plus de 52% de l’électricité du Royaume à partir de ressources renouvelables. Lun des objectifs importants de cette stratégie est de promouvoir la production propre dans notre tissu industriel. »

De son côté M. Ejel a remercié « les autorités locales pour leur soutien, sans lequel la construction de cette station solaire n’aurait pas été possible. Nous sommes engagés à réaliser nos ambitions et à assurer une transition complète vers lutilisation de 100% d’électricité renouvelable dans tous nos sites dans le monde dici 2025. Cela constitue une partie de notre feuille de route pour réduire les émissions de CO2 et agir face aux défis du changement climatique. »

Il est à rappeler que l’usine, fondée en 1992 à El Jadida, a obtenu plusieurs certifications internationales en matière de gestion de la sécurité alimentaire, de gestion de la qualité et de l’environnement. Elle a également atteint son objectif de zéro déchet en décharge.

Par ailleurs, d’autres actions en faveur de l’environnement sont mises en place au sein de l’usine, incluant une initiative de conversion des combustibles au gaz de pétrole liquéfié qui permettra de réduire les émissions en CO2 de plus de 3,7 millions de kilogrammes par an.


Partager sur :

Lire aussi

Industrie agroalimentaire : une performance globale remarquable et des perspectives de développement d’avenir prometteuses

Partager sur : De g. à dr. : Mohamed Fikrat, PDG de Cosumar, Saïd Mouline, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.