Afrique du Sud : un pays méconnu, mais où des opportunités existent

Partager sur :

Le 23 février, le cycle « Doing Business » de l’ASMEX (Association Marocaine des Exportateurs), en partenariat avec Harvard Consulting, s’est intéressé à l’Afrique du Sud, un marché encore méconnu et relativement inexploré par les opérateurs marocains.

L’animatrice de ce webinaire, Valérie Chesneau, experte du développement international et basée à Johannesbourg, a tout d’abord présenté quelques données pays. Première économie de l’Afrique australe et deuxième du continent africain (derrière le Nigéria), l’Afrique du Sud représente un marché de 58 millions d’habitants, dont un tiers a moins de 15 ans. Ce pays jeune présente un PIB relativement faible par rapport à d’autres pays (370 milliards USD, soit 6.000 $/habitant en 2019) et d’importantes inégalités. « Sa classe moyenne, qui compte 16 millions de personnes, est toutefois très dynamique et consomme beaucoup », note Valérie Chesneau.

Au niveau des échanges commerciaux, une vingtaine d’entreprises marocaines exportent en Afrique du Sud, essentiellement des produits agroalimentaires (notamment des produits de la mer). En 2019, 68,56% des importations sud-africaines en provenance du Maroc étaient des produits animaliers, soit une valeur de plus de 476 MDH.

« LAfrique du Sud est le premier partenaire économique du Maroc en Afrique australe et d’énormes opportunités dinvestissement existent entre les deux pays », explique Mme Chesneau. Elle rappelle quelques investissements notables entre le Maroc et l’Afrique du Sud, tels que l’acquisition de Saham Finances par Sanlam, l’achat d’AnfaPlace Shopping Center Casablanca par Delta Mara Holding, un fonds d’investissement panafricain, et la prise de participation de Tana Investment Holdings dans Palmagri. Le Maroc et l’Afrique du Sud sont les deux plus grands investisseurs africains en Afrique et les opportunités d’échanges économiques entre les deux acteurs régionaux sont importantes. Les principaux secteurs d’investissement à ce jour en Afrique du Sud sont les services financiers, le secteur des assurances, le secteur des mines, le secteur manufacturier et les services de transport et d’entreposage. Le e-commerce est également un secteur prometteur dans le pays. En effet, près de 100% de la population sud-africaine possède un smartphone et les achats en ligne sont fortement démocratisés.

L’agriculture est également un secteur important. Très diversifiée grâce aux différents climats et terroirs du pays, elle fait l’objet de pratiques également diverses : de l’agriculture intensive avec des fermes très modernes à l’agriculture plus familiale et extensive. L’industrie agroalimentaire connait une croissance marquée et la grande distribution est très forte, avec des enseignes nationales qui se sont développées à l’abri de la concurrence étrangère pendant l’apartheid. Enfin, le tourisme, qui croit de plus de 10% par an, est le principal pourvoyeur d’emplois grâce à ses nombreuses niches.

Le webinaire est disponible en replay : https://fb.watch/3RTjV2Uto1/


Partager sur :

Lire aussi

Industrie agroalimentaire : une performance globale remarquable et des perspectives de développement d’avenir prometteuses

Partager sur : De g. à dr. : Mohamed Fikrat, PDG de Cosumar, Saïd Mouline, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.