Conservation des sols : engagements pour un avenir durable

Partager sur :

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, et la directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay, ont participé le 1er juillet 2024 à Agadir à la conférence internationale sur les sols, sous le thème « Enracinés dans la résilience : révéler l’importance des sols dans le développement durable ». Organisée par l’UNESCO en collaboration avec le Maroc par le biais de l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), cette conférence s’est tenue en parallèle de la 36ème session du Conseil International de Coordination du Programme sur l’Homme et la Biosphère (MAB) à Agadir. L’événement a réuni des experts internationaux et des représentants de plus de 30 états membres de l’UNESCO afin de discuter du rôle crucial des sols dans le développement durable et de promouvoir des pratiques innovantes pour la conservation et la gestion durable des terres.

M. Mohammed Sadiki a souligné l’engagement du Maroc dans la conservation des ressources naturelles et le développement durable. Il a salué la reconnaissance internationale du rôle actif du Royaume dans les biosphères depuis son adhésion au programme MAB.

Mme Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, a expliqué l’importance cruciale des sols pour le maintien de la vie sur Terre, tout en exprimant le besoin urgent de les prioriser dans les agendas internationaux. « L’UNESCO appelle la communauté internationale à en faire une priorité. Fort de soixante ans d’expérience en sciences des sols, notre organisation va aider les états à faire progresser les connaissances et à former des professionnels pour que les mesures nécessaires puissent être prises ».

Les discussions ont souligné l’importance du lien entre les sols, la biodiversité, la gestion des paysages et de l’eau, menant à l’élaboration d’un plan d’actions articulé autour de trois objectifs principaux : renforcer la protection et la réhabilitation des sols, combler les lacunes en matière de connaissances scientifiques, et encourager l’engagement des jeunes et des communautés à travers l’éducation et des programmes de formation.


Partager sur :

Lire aussi

Croissance externe : Holmarcom acquiert 60% de Scandimar

Partager sur : Dans le cadre de son expansion agro-industriel, le Groupe Holmarcom a acquis …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.